"Le progrès comporte toujours des risques ; on ne peut pas voler la deuxième base tout en gardant le pied sur la première"  Frederick Wilson

DOMAINES DE SPÉCIALISATION

Systèmes de gestion

Services Techniques

en TI

Maîtrise de l'information

et des connaissances

Productivité des

travailleurs du savoir

Systèmes de gestion

 

Les objectifs :

  1. Transformer les organisations en machines bien huilées en mettant en œuvre (et/ou en améliorant) les systèmes qui les gèrent.
  2. Conscientisation et compréhension : Aider les dirigeants à avoir une vision claire de leurs opérations afin qu'ils puissent prendre de meilleures décisions, faire de meilleurs plans et prendre de meilleures mesures.

 

De meilleurs systèmes pour :

  • Conformité juridique et réglementaire (tenue des dossiers commerciaux)
  • Plan comptable
  • Gestion des flux de trésorerie
  • Contrôle des dépenses
  • Coût de revient des travaux
  • Suivi des revenus/bénéfices
  • Traitement des commandes
  • Facturation
  • Recouvrement des sommes dues
  • Utilisation des services bancaires
  • Gestion de l'inventaire
  • Gestion de la paie
  • Gestion des débiteurs
  • Gestion et automatisation des comptes fournisseurs

 

De meilleures méthodes de travail et accroissement des compétences :

  • Pour les dirigeants: Comprendre les "chiffres" et l'essentiel de leurs systèmes d'affaires
  • Procédures de saisie des données pour garantir l'absence d'erreurs dans les enregistrements
  • Procédures de vérification et de contrôle de la qualité des documents commerciaux (ex. : rapprochement bancaire)
  • Gestion des enregistrements de transactions (Preuves de transactions)
  • Traçabilité
  • Numérisation des documents financiers

 

NB : Pour que les erreurs et les inefficacités soient corrigées, elles doivent d'abord être constatées.  Beaucoup d'entre elles passent inaperçues et ne sont donc pas abordées.  Nous mettons en place des systèmes qui rendent ces problèmes visibles.

"Les gens n'acceptent le changement que lorsqu'ils sont confrontés à la nécessité, et ne reconnaissent la nécessité que lorsqu'une crise les menace"

 Jean Monnet

Services Techniques en TI

  • Serveurs
  • Stations de travail
  • Réseaux
  • Sécurité, Continuité opérationelle, Reprise après sinistre
  • Systèmes de gestion des affaires et systèmes de comptabilité
  • La plupart des logiciels liés à l'entreprise que l'on trouve couramment dans les organisations

"La différence entre l'échec et le succès, c'est de faire ce qui est presque bien et de faire ce qui est exactement bien" Edward Simmons

Maîtrise de l'information et des connaissances

 

Aujourd'hui, l'entreprise typique se noie dans l'information.  Ironiquement, les gens n'ont souvent pas (ou ne peuvent pas trouver) l'information ou l'expertise dont ils ont besoin pour faire leur travail efficacement.

 

La gestion des connaissances (GC) est le processus par lequel l’organisation identifie, rassemble, partage et utilise les connaissances et l'expertise dont elles disposent.  Il tente d’exploiter la source ultime de la connaissance : le cerveau humain.

 

Les avantages comprennent :

  • Rétention de l'expertise critique
  • Amélioration de la prise de décision
  • Plus grande adaptabilité et flexibilité
  • Réduction des coûts
  • Exécution accélérée

 

La culture organisationnelle et le déploiement stratégique sont deux aspects cruciaux d'une initiative de gestion des connaissances.  Ils comprennent les éléments suivants :

  • Développement d'une culture organisationnelle qui valorise le savoir
  • Gérer les processus qui contrôlent l'acquisition, la saisie, la distribution, la découverte et l'absorption des connaissances
  • Ingénierie des processus qui contrôlent la structuration et l'organisation des connaissances
  • Sensibiliser le personnel aux principes, stratégies et pratiques exemplaires en matière de GC
  • Bases de connaissances / Dépôts de connaissances

"La sagesse, c'est savoir quoi faire ensuite, l'habileté, c'est savoir comment le faire, et la vertu, c'est le faire"  David Starr Jordan

Productivité des travailleurs du savoir

 

Le terme « travailleur du savoir » a été inventé par Peter Drucker. Il a suggéré que « l'atout le plus précieux d'une institution du XXIe siècle sera ses travailleurs du savoir et leur productivité ».

 

Le monde traverse une nouvelle révolution industrielle caractérisée par :

  • Les progrès de l'intelligence artificielle et de l'automatisation
  • Surcharge d'information (en raison de la taille et de la complexité sans cesse croissantes de l'ensemble des connaissances auxquelles les experts doivent faire face)
  • Notre capacité à externaliser des travaux intellectuels de plus en plus complexes

 

Ces phénomènes exercent de fortes pressions sur les employés pour qu'ils maximisent leur productivité. Ne pas perdre son gagne-pain est une motivation forte et cette 3ème révolution industrielle va engager pleinement cet instinct de survie.

 

Il ne suffit plus que les travailleurs du savoir fassent leur travail comme bon leur semble. Ils vont devoir accepter que s'ils veulent survivre à cette nouvelle réalité, ils devront améliorer leur façon d'aborder leur travail, leur façon de se souvenir des choses, leur façon d'utiliser l'ordinateur et même leur façon de penser et d'apprendre.

 

"S'il y a un moyen de le faire mieux....trouvez-le" Thomas Edison